samedi 29 décembre 2012

La vie décalée des lutteurs de Sumo


Destination: Ryogoku pour visiter le musée de Sumo où on apprendra plein de chose sur la communauté de Sumo.

La communauté de Sumo est complètement hiérarchique.
Les familles se battent pour que leurs fils fassent partie des lutteurs de sumo, dès l'age de 15 ans.
Ces jeunes restent en pension en raison d’intégration et de fidélisation totale à la communauté.

Les Juniors font absolument tout.
Leurs entrainements commencent à 4h du matin, alors que ceux des séniors lutteurs commencent à 6h.
A la fin de leurs entrainements, ils font la cuisine, ils préparent le petit déjeuner des séniors, ils font le ménage, ils font le service. Tout.


Dans le quartier Ryogoku, les restaurants proposent la soupe de Sumo.
C'est fortement conseillé à ceux qui veulent gagner 15 kg en une semaine.

Eh bien sur ce, j'évite de commander une soupe dans n'importe quel restaurant au Japon.
Sur un malentendu, on sait jamais, si on tombe sur la bonne soupe ou pas...


Ils ont une cérémonie hard core.

Quand un sumo arrête sa carrière de lutteur, il n'a plus droit au chignon spécial dédié aux lutteurs de sumo.
Alors à la fin de sa carrière, une cérémonie est organisée où on lui coupe sa queue de cheval devant tout le monde et pendant toute sa vie il n'a plus droit à faire ce chignon.
 
Ce chignon signifie surement une carrière brillante et prestigieuse.
Quand on s’arrête on enlève ce pouvoir de s'afficher avec ce code.

J'aurais aimé savoir comment ils se sentent juste après cette cérémonie de coupe de chignon en public.

Cela ne fait pas mal?

Je me demande si Ils ne se sentent pas un peu.... "impuissants"?

De l'autre côté, ce sont des Japonais en question. Ils fonctionnent surement différemment.

mardi 18 décembre 2012

La (faible) capacité de circuler à Tokyo

Avant d'aller au Japon, je conseille fortement à tout le monde de regarder le film "Lost in Translation". Car, cela nous arrive en permanence au Japon.

Aujourd'hui on se lève à 7h, tout en se précipitant vite pour explorer Tokyo.
Aujourd'hui notre destination est ASAKUSA, la vieille ville de Tokyo.
On se jette dehors et on arrive à la grande station de metro Shinjuku (style Chatelet)

Eh bien, toute notre histoire de "lost in translation" commence là-bas.
En fait, ce n'est pas vrai ce que je dis, car, il n'y a même pas de traduction.
Tout est écrit en Japonais. Il y a un seul mot international: "exit".
Le message est pourtant clair: ne cherchez même pas à comprendre, partez.

On ne sait pas où aller, par où commencer, quel ticket de métro à acheter, vers quelle destination, comment se fonctionnent les métros. Aucune idée...

Je voudrais pouvoir me faire télécharger "la capacité de circuler au Japon" comme à Matrix.

Sans blague, on perd environ 2 heures à la station de métro Shinjuku.

En fait, contrairement à Paris, il y a plusieurs sociétés qui détiennent de différentes lignes de métros. L'achat de la carte ou de ticket de métro dépend de la destination choisie et on paye encore un ticket pour chaque changement de ligne appartenant aux différentes sociétés.

Non seulement c'est bordel, incompréhensible, en plus c'est cher. Un total chaos !

 


Bon, on commence enfin à cerner les choses et on remplit notre carte de métro SUICA.
On n'est toujours pas tout à fait sur si on a pris la bonne direction mais on se mets à attendre notre métro pour aller à ASAKUSA.

 

On arrive enfin à Asakusa.
Ici, c'est l'endroit qui attire le plus de touriste de Tokyo. De petites rues, des temples, des endroits de voeux... C'est animé, c'est typiquement une vieille partie de la ville archi touristique.


Asakusa, même si il a réussi à résister au tremblement de terre en 1923, il n'a pas réussi à résister au bombardement lors de la guerre mondial 2.
Cette partie de la ville est en effet rénovée, car elle a été pas mal détruite. Donc, suite à cette information, je suis moins impressionnée par ce que je vois.
J'ai tort?


Les Japonais sont assez superstitieux. Autour des temples, il y a pleins d'endroits pour faire des vœux. Ils prennent cela tellement au sérieux qu'il y a un vrai marché derrière. Ils vendent des objets nécessaires pour faire des vœux.

 
 
On s'adapte à la vie locale et puis on achète une sorte de figurine d'un prêtre qui n'a pas de corps, juste sa tête.

Selon la rumeur, il y avait un prêtre qui a tellement sacrifié sa vie pour faire de la prière qu'avec le temps il a perdu ses jambes et ses bras. Car, désormais, il avait juste besoin de sa tête pour vivre, pas son corps...

On trouve partout de petites figurines de ce prêtre dont les yeux sont tout blanc.

Il faut faire un vœux et dessiner un seul œil. Si le vœu se réalise, il faut dessiner l'autre œil aussi.

Bon, tant qu'à faire, on s'offre l'un à l'autre avec mon chéri, deux figurines de prêtre sans corps.

Les yeux?

Il faut venir les voir à la maison...

La faible capacité de circuler à Tokyo

L'incroyable vitesse de Shinjuku

Japon: This is what I call culture differnces


Une journée perdu dans le Pacifique


Tour du Monde (8) HAWAII - Plage WAIKIKI

Tour du monde (7) Los Angeles

Tour du Monde (6) San Francisco

Tour du Monde (5) Road Trip

Tour du Monde (4) Las Vegas

Tour du Monde (3) Bahamas

Tour du Monde (2) Miami

Tour du Monde (1) Lune de Miel

jeudi 6 décembre 2012

L'incroyable vitesse de Shinjuku

Shinjuku est un des plus grands centres de Tokyo.

Il est très animé, bien fréquenté, entourés des grattes ciels, proche des quartiers des affaires.

 

Dès qu'on arrive à Shinjuku, on s'installe à  notre hôtel Sunroute.

A l'entrée le concierge nous fait encore une révérence. Mais j'ai toujours du mal à m'y habituer, je ne sais toujours pas comment me comporter. Mais bon...

J'avais lu sur le guide que les appartements et les chambres d'hôtel étaaient extra petits au Japon, surtout à Tokyo. Je m'attendais vraiment à rester dans une chambre d'hôtel minuscule, aucune place pour bouger.
Mais non, notre chambre à Sunroute est correcte, elle est assez grande, il y a même un baignoire dans la salle de bain.

Le petit objet inhabituel c'est le yukata, une sorte de chemise de nuit, version Japonaise. J'adore...

Lors du trajet en navette entre l'aéroport et l'hôtel je suis en pleine observation de la ville.

Juste en voyant 5 étages d'autoroute qui s'ouvrent vers plusieurs destinations me coupent le souffle.

Les grattes ciels sont hallucinants.

La ville envahie par des grattes ciels; certains servent comme à Times Square à l'industrie de publicité. Cela m'a un peu surprise comme je ne m'y attendais pas à voir ce monstre de société de consommation au Japon.

Les premières étages des grattes ciels sont souvent attribués aux centres commerciaux.
Le milieu est utilisé par le milieu de business. Il y a des bureaux, des sociétés...
Et les dernières étages sont dediés au luxe. Les hôtels avec une vue imprenable sur Tokyo ou des appartements de luxe...


Il paraît qu'il faut réserver longtemps à l'avance pour rester dans ces hôtels de grattes ciels. Puisqu'on l'a pas fait, on n'a pas trouvé de place donc on reste dans un hôtel normal. Pour 3 jours. Et puis on verra...
Classique nous. L'improvisation à mort...

La vitesse des pas des gens à Tokyo me donne du vertige

Après avoir déposé nos valises à l'hôtel, on se jette dehors pour découvrir Shinjuku.

Mon chéri m'avait parlé d'un paramètre intéressant.
Selon ce, on tient en compte la vitesse des pas de gens pour mesurer la taille, la grandeur et le développement économique d'une ville.

D'accord, dans tous les métropoles la vie s'écoule trop vite. Personne n'a du temps à perdre, on bouge comme si on a tout le temps quelque chose à attraper. Oui.

Mais cette vitesse, elle est 5 fois plus rapide à Tokyo, particulièrement à Shinjuku, je dirais.
Même si je ferme mes yeux, je pourrais entendre à quel point ils se déplacent rapidement.
Rap rap rap, un peu comme des soldats.

Où sont les femmes?

Surtout l'heure à laquelle ils sortent du travail.
Comme si on les avait libéré de leurs chaines tous en même temps en leur accordant leurs libertés...

Un autre détail qui me frappe les yeux : la proportion des hommes et des femmes qui semblent être des professionnels.
Les hommes sont largement mais largement majoritaires, il suffit de regarder à la sortie d'une grande station de métro ou de train.

Ou bien alors, les femmes se dépêchent rentrer à la maison afin de jouer leurs rôles traditionnels de femme en tant que maman, épouse, femme de ménage, cuisinière etc...

Les bars et les restaurant sont majoritairement remplis des hommes qui traînent entre hommes.

Les gens socialisent principalement avec leurs collègues.

Selon ce que j'avais lu sur le Japon, les Japonais socialisent principalement avec leurs collègues.

Comme le travail est super dominant dans leurs vies, et que les appartements à Tokyo sont minuscules (et hors de prix), ils ont l'habitude de rester jusqu'au tard aux bureaux et puis ils enchaînent avec un verre ou un dîner entre collègues.

C'est donc très habituel de fréquenter les collègues même après les horaires du travail.

Les PASHINKOS sentent "la solitude"

Les fameux Pashinkos du Japon. Une sorte de salle de jeu avec des machines, style play station.
Ils sont partout ces salles et font partie de la culture.

Comme les salles de gym sont blindées à la sortie du travail en Europe, alors les pashinkos sont pareil, remplis des gens, des adultes sortant du travail.

On voit des gens, surtout des hommes bien entendu, habillés en costumes, cravates, une mallette sous les pieds, une bière à la main et ils jouent je ne sais pas quoi devant une machine.

A l’intérieur, il y a un bruit infernal, insupportable...

Comme si tout le monde s'est enfuit de sa voix intérieur et s'est rendu aux Pashinkos pour ne pas l'entendre...

Je regarde attentivement sur les visages de ces gens.
Un visage fermé, pas beaucoup d'expression, surtout pas de joie de vivre ou de bonheur degagé.

Je me demande...

Si, c'est ça, l'activité la plus intéressante qu'ils puissent faire après une journée de travail, ou c'est ça l'endroit le plus relaxant à la fin de la journée, quel type de vie ont-ils?

En Europe, ce n'est pas la même solitude en question.

L'Europe se plaint de la solitude, de manque de communication facile, de relation humaine, de socialisation.

Je m'y suis aperçue que ce n'est pas la même solitude en question.

En Europe, c'est plutôt une question de choisir, de ne pas choisir, d'être élu ou de ne pas l'être...

Ce n'est surement pas une acceptation sociale, un mode vie culturellement adopté ou le fait de s'y rendre totalement..

Car, la solitude à ce niveau là, moi je n'ai jamais vu auparavant.


La faible capacité de circuler à Tokyo

L'incroyable vitesse de Shinjuku

Japon: This is what I call culture differnces


Une journée perdu dans le Pacifique


Tour du Monde (8) HAWAII - Plage WAIKIKI

Tour du monde (7) Los Angeles

Tour du Monde (6) San Francisco

Tour du Monde (5) Road Trip

Tour du Monde (4) Las Vegas

Tour du Monde (3) Bahamas

Tour du Monde (2) Miami

Tour du Monde (1) Lune de Miel

dimanche 2 décembre 2012

Tour du Monde (9) : JAPON

14 Octobre 2011

Nous sommes à Tokyo...


On comprends dès l'arrivée à l'aéroport qu'on est complètement dans une culture différente.

La façon dont ils travaillent, personne ne perd du temps, personne ne fait perdre du temps aux autres, hallucinant à quelle vitesse ils font accélérer les choses.

Tous les détails susceptibles de créer des soucis, sont déjà anticipés.
Tellement bien anticipé que, d'ailleurs, aucun soucis n'est capable de dépasser leurs précautions.

Mon choque culturel commence dès l'arrivée à l'aéroport.

La révérence existe. Mais vraiment...
Ce n'est pas du tout un coutume à l'ancien, ni un spectacle aux touristes.
Ils nous saluent en se penchent devant nous.
Mais ils nous prennent pour qui pour nous faire une révérence?
Mais pour personne. C'est juste eux...

Perdu pendant un moment dans le choque culturel, on ne sait pas comment répondre à cette salutation. Est-ce qu'on doit faire comme eux?
Mais, d'après ce que j'avais lu dans un guide, ils n'appréciaient pas trop qu'on fasse la même chose qu'eux puisqu'on vient pas de la même culture.

Puisqu'on possède pas les même codes culturels qu'eux, ils pensent que qu'on rigole, qu'on se moque d'eux ou bien alors on voit cela comme un jeu. Donc ils préfèrent qu'on les salue à notre façon...


Le Japon ne me demande pas de visa. Juste une température de corps appropriée...

Aucun virus susceptible de créer une baisse de forme, et par conséquent, une chute dans la production, n'est autorisé.

D'ailleurs ils prennent toutes les mesures possibles pour empêcher une simple grippe se propager.

A l’aéroport, on entre tous dans une zone où ils vérifient la température de notre corps.

Ceux avec au dessus de 37° sont tenus dans une zone écartée.
Selon le dégrée de leurs cas, ils sont renvoyés dans le pays de départ ou autorisés à entrer dans le pays.

C'est bizarre. Le Japon ne me demande pas de visa.
Il suffit d'avoir une température correcte pour circuler dans le pays.

Quand tu tombes malades, tu es responsable de protéger ton environnement de toi-même

Un autre détail qui attire mon attention ce sont des masques que les gens mettent sur leurs visages qui couvrent leurs bouches.

Eh oui, si on a besoin d’éternuer ou de tousser, on n'a pas le droit de le faire en pleine publique sans aucune protection. Car cet environnement physique appartient autant à moi qu'à toi, donc tu n'as pas le droit de m'infecter tes virus.

Tout est organisé de manière à ne jamais réduire la production.
Comme la santé est notre plus grande capitale pour être capable de produire, alors les modes de précautions la concernant sont vraiment pris au sérieux.

Tout est réfléchi pour obtenir le maximum des bénéfices de chaque travail fournit.

J'ai allumé tous mes sens. Je suis dans l'enregistrement de tout ça.

On prend une navette pour aller vers le centre SHINJUKU, où notre hôtel est situé.

Le bus démarre à 17h30, à l'heure pile, mais exactement pile à l'heure.

Comme si toute la circulation de la ville était dépendante de son départ...
Comme si aucune promesse ne pouvait être tenue à Tokyo, si il lui il démarrait à 17h31.

En passant par tous les arrêts de bus, les gens chargés des clients font une référence devant le bus. C'est juste impressionnant à quel point tout est carrée et dans l'ordre.

J'ai allumé tous mes sens. Je ne veux absolument pas rater le moindre détail.

Car...

This is what I call culture differences...



Il paraît que les geishas sont des artistes multi-talentueuses

NIKKO : Feuilles rouges et des temples

Fantaisies Japonaises... (THE LOCK UP)

L'ultime histoire de loyauté : HACHIKO

Je vous annonce le secret du minceur de la femme Japonaise

YOYOGI Park: Halloween tous les dimanches

Golden Gai : Ici, on n'accepte pas les étrangers !

Un grand luxe à la Japonaise: Un melon

Les Japonaises vues par une Égéenne

Des lutteurs de sumo

La faible capacité de circuler à Tokyo

L'incroyable vitesse de Shinjuku
 

Une journée perdu dans le Pacifique


Tour du Monde (11) : BALI

Tour du Monde (10) : HONG KONG

Tour du monde (9) Japon: This is what I call culture differences

Une journée perdu dans le Pacifique

Tour du Monde (8) HAWAII - Plage WAIKIKI

Tour du monde (7) Los Angeles

Tour du Monde (6) San Francisco

Tour du Monde (5) Road Trip

Tour du Monde (4) Las Vegas

Tour du Monde (3) Bahamas

Tour du Monde (2) Miami

Tour du Monde (1) Lune de Miel






jeudi 29 novembre 2012

Le 13 Octobre 2011, moi, je n'ai pas vécu...

Aujourd'hui j'ai perdu un jour de ma vie.

Ce n'est pas ironique, ce n'est pas en le vivant mal que je l'ai perdu.

Je l'ai perdu sur la ligne de changement de date au milieu du Pacifique.

Le 13 Octobre 2011, moi, je n'ai pas vécu...

Je ne suis pas responsable d'aucun événement sur terre, car ce jour là moi je n'ai pas vécu...

Le 12 Octobre 2011, vers midi, on prend notre vol de Honolulu à Tokyo.
On arrive à Tokyo. Selon mon heure biologique, il est la nuit de 12 Octobre.
Eh bien non, à Tokyo, c'est le jour du 13 Octobre qu'on est en train de terminer.

A force d'aller toujours vers l'ouest, on passe devant le temps.

A Honolulu, on a été pratiquement une demie journée derrière la France.

C'était le principe de notre tour du monde: Poursuivre l'ouest en permanence.

A force d'aller toujours vers l'ouest, on traverse le monde de l'autre côté, et du coup, on rattrape le temps, devant l'heure actuelle de la France.

Donc, puisque le soleil se lève à l'est et se couche à l'ouest, on a été derrière la France dans le temps, tant qu'on était à l'ouest, mais là, à Tokyo, on est à l'est de France, on sauté un jour et on est devant.

Manifestement, ceux qui ont décidé l’exécution de Galileo, n'ont jamais fait de tour du monde.

Je me sens comme si j'ai voyagé dans le temps.
C'est quand même bizarre comme sensation de perdre une journée complète.

Vous savez quoi?

J'ai rédigé ce post pour moi-même.
Pour vérifier que j'ai bien compris ce qui s'est passé.






dimanche 25 novembre 2012

En partant de HAWAII : "La vie en rose"

11 Octobre 2011

Il n'y a pas de limites avec les rêves...
Heureusement d'ailleurs.

Les derniers jour d'un voyage sont souvent d'un goût d'inachevé...
On se sent dans l'air, un peu perdu, sans savoir où aller...
D'autant plus qu'on ne veut absolument pas partir de Maui.


Alors on s'est laissé diriger par le vent. Il nous a poussé vers les terrains de golf.
Je n'avais jamais vu des terrains de golf aussi vastes (il en existe surement bien plus large)
La dimension des terrains de golf et les petites bosses dessus m'ont convaincue que le golf pouvait être considéré comme du sport. (Enfin si le parapente est un sport pourquoi pas le golf..)

Et puis on se met à Mokuleia Bay qu'on avait adoré l'autre jour.
A mon avis, la nature et la mer sont fantastiques à Mokuleia Bay.

Le jour de départ de Maui est enfin arrivé

Une journée courte, qui nous permet quand même d'apprécier nos derniers moments sur l'île.
On rentre au début de l'après-midi pour préparer nos affaires.
Combien on a pris cet endroit pour notre maison, on s'est installé comme si on est à la maison, on n'arrive pas à remettre nos affaires dans nos valises...

Si jamais on pouvait prolonger notre séjour 1 semaine de plus, ça aurait été avec plaisir.

Mais on ne peut pas...
D'autres découvertes nous attendent à l'autre bout du monde.

A l'aide d'un coup de motivation pour la suite de notre voyage, on arrive à ranger nos affaires.

Paris et lune de miel: deux mots clés

Deux mots clé, susceptibles d'ouvrir toutes les portes. Un bâton magique...

Nous sommes à l'aéroport Kapalua pour voler à Honolulu.
Tout le monde nous montre un grand intérêt lorsqu'on prononce ces deux mots clés.
La dame faisant notre check-in nous offre 60 Euros de frais de bagage.
Je portais une robe d'été que je comptais jeter juste après ce trajet. Dès que je monte dans l'avion, l'hôtesse de l'air me met dans l’hésitation en me faisant des compliments à ma robe.

Les Américains savent bien communiquer sans complexe et avec beaucoup de joie expressive.
La facilité de communication, l’accessibilité, la disponibilité en cas de besoin, être ouvert et toujours positifs sont les points forts des Américains.

Depuis que je vis à Paris, je me nourris de ces mélanges de culture.

Le fait d'intégrer toutes les différences de culture à mes valeurs déjà existantes, de créer la synthèse entre toutes les valeurs des cultures différentes et de leur trouver une place dans ma perception du monde, est devenu un élément majeur dans me vie.

Dans ce terme, ce tour du monde est juste un trésor...

Je n'ai pas eu de cadeau parce que je ne connaissais pas les paroles de "La vie en Rose"

Ce soir on reste dans un hôtel près de l'aéroport à Honolulu. Nous avons un vol pour Tokyo demain midi. Par conséquent, ce soir on reste dans le coin pour dîner.

On voit une pizzeria DA BIG KAPUNA.
Cela nous a l'air pas mal comparé à tout ce qu'on pourrait trouver aux alentours.
On y entre. On s'installe.
Une dame jeune vient prendre nos commandes. Et puis elle se mets à nous poser des questions. Dès qu'elle entends le mot Paris et voilà elle commence à nous raconter toutes ses histoires qui se sont passées en France.

Il y a 20 ans, elle a dîné avec Yannick Noah à l'hôtel Georges V.
Un jour elle a pris le même taxi avec Sean Connery et sa femme, à Monaco.
Lors d'un match de tennis, elle a partagé les même loges avec le prince Charles.

On se demande c'est qui cette dame...
(Il paraît qu'lle est la grande patronne de toutes les chaînes, on l'apprend juste après son départ.)

En allant chercher nos pizzas elle se met à chanter "La vie en rose".
Eh bien mon chéri l'accompagne et ils chantent ensemble.
Je les écoute avec un grand sourire.
Elle revient ensuite avec un beau t-shirt bleu avec le monstre BIG KAPUNA dessus.
Et moi? Je n'ai pas de t-shirt, parce que je ne connaissait pas les paroles de la chanson de Piaf.
"Mais moi je suis Turque" je dis, dans le besoin d'explication.
Comme si cela pourrait justifier ma situation... Eh bien non.

Ainsi, on termine notre dernière soirée à Hawaii en douceur et avec une belle rencontre.

Demain...

Direction: JAPON


Honolua et Mokuleia Bay

La danse HULA des jeunes Hawaiiennes

La plage nudiste à Maui

La vie de rêve à Maui

Il n'y a que l'amour

HAWAII doit être le paradis

Tour du Monde (8) HAWAII - Plage WAIKIKI


Tour du monde (7) Los Angeles

Tour du Monde (6) San Francisco

Tour du Monde (5) Road Trip

Tour du Monde (4) Las Vegas

Tour du Monde (3) Bahamas

Tour du Monde (2) Miami

Tour du Monde (1) Lune de Miel





mardi 20 novembre 2012

Honolua Bay et Mokuleia Bay

9 Octobre 2011

HONOLUA BAY et MOKULEIA BAY

Aujourd'hui on se dirige vers le nord de Maui.
C'est le principe des vacances dans une île, on surfe entre les baies magnifiques.

Les baies qu'on découvre sont: Honolua Bay et Mokuleia Bay.
Les deux sont séparées par une avancée rocheuse, elles ne sont pas connectées par un chemin.

 

Honolua Baie est idéale pour ceux qui veulent faire de la plongée sous-marine.
Mon chéri commence à se baigner à Mokuleia, ensuite il enchaine avec une énorme balade d'environ 3 heures à Honolua Bay. Que du bonheur!!!


Pendant que lui, il fait sa plongée, moi je profite de la merveilleuse mer de Mokuleia.
Une mer fantastique, comme dans les carte-postales... J'adore.

 

Couché du soleil avec un Black Russian

Ce soir on ne veut pas rater le coucher du soleil. On se dépêche pour prendre nos places sur notre terrasse avec un black russian préparé par mon chéri. 

Idéal pour des occasions spéciales, comme un coucher de soleil spectaculaire à Maui...
Ce festin de lumière, tellement magnifique...


Je souhaite ne jamais oublier certains moments de la vie.
Néanmoins, chaque moment s'enfouit déjà dans le passé, dès qu'il vient d'être vécu à l'instant.

J'ai envie de photographier ce moment dans ma mémoire en focalisant toute ma vue dessus.

Je respire le moment, les sentiments qu'il évoque, se diffusent dans tous mes cellules.

Ainsi, je compte me faire revivre ce moment, en le faisant sortir encore et encore des archives de ma mémoire.


Lorsque je regarde avec admiration à ce coucher du soleil, je me dis, ça va être difficile de quitter cet île de se réadapter au rythme de la vie...

lundi 19 novembre 2012

La danse HULA et à la recherche de "l'exotisme"

 


8 Octobre 2011

Comme tous les matins, je commence à la journée avec une bonne course à pied sur la plage.


J'essaye de profiter à fond de cette beauté que cet île m'offre.
Je suis la fille de la sublime mer d'Egée, je viens du cœur de la mer.
Et pourtant...

Je ne pourrai peut être jamais dormir aussi proche de la mer, me jeter du lit, et faire 5 pas jusqu'à la plage pour courir.

Ce privilège est juste fabuleux.

Rien que pour ça, ces vacances à Maui vont marquer à ma vie pour toujours...

 
Promenade au BLACK ROCK main dans la main

Aujourd'hui il fait un peu nuageux. On décide donc de ne pas trop s'éloigner et de rester aux alentours.
Et on suit le conseil de mes très chers amis Emilia et Paolo qui ont été à Maui il y a peu de temps.
On va à Kanaapali Beach, juste à côté, en plus le fameux Black Rock s'y trouve.


La mer elle est agitée aujourd'hui.
Les vagues arrivent doucement, gentiment jusqu'au bord de la mer, et là pafff!
Elles explosent, elles deviennent brutales, agressives, comme un animal indomptable.
Spectaculaire à regarder, mais difficile de se battre contre elles...

 

On rate pas cette occasion de faire de la plongée dans cet endroit connu pour ça.
Néanmoins, moi je dirais plutôt une balade en amoureux sous l'eau.
Mon chéri me prends dans ses bras et me fait visiter les zones dans l'eau.
C'est sympathique mais sans plus. La plongée, ce n'est pas mon truc... comme le parapente.

Dans la vie réelle, c'est lui qui a des pieds sur terre, eh bien, dans les loisirs c'est moi qui aime avoir des pieds sur terre.

Au bout d'une demi-heure je commence à m'ennuyer; mais je n'ose pas sortir, car, quant à lui, il semble de s'amuser en me baladant comme ça sous l'eau.

Soudain, on voit une raie passer juste devant nous. Elle est énorme. Comme je ne suis pas passionnée des poissons, il n'y a pas vraiment un échange entre nous.

Donc, sous prétexte de la peur des raies, moi je sors. Eh voilà, maintenant qu'il est bien accompagné, il n'a pas l'air de se plaindre de ma sortie.

Il nage pratiquement une heure avec la raie. Maintenant c'est la raie qui guide, mon chéri le suit.

Le spectacle de danse Hawaïenne HULA

Ce soir, nous allons voir un spectacle de danse en plein air au Whaler's Village.
On prends d'abord nos cocktails locaux Mai Tai, et puis on s'installe.

La musique Hawaïenne, est, d'après moi, un vrai câlin mélodique.
Cette musique tropicale va vous faire adoucir tout le corps, relaxer tous les nerfs, comme si chaque rythme caresse votre âme...

Quant à la danse Hawaïenne...Il y en a deux sortes. L'une est vraiment drôle, des mouvements de jambe et de bras comiques comme si elles se déplacent peut être pour exprimer quelque chose.
Une danse un peu folklorique tout de même, un peu ennuyante je trouve.

L'autre type de danse Hawaïenne; elle n'est pas riche de motif non plus, ce n'est que des mouvements des hanches et des fesses, qu'on trouve dans les danses Africaines, Brésiliens, même orientales.

Au moins celle-là, elle est sensuelle, agréable à regarder même si c'est trop répétitif.


Une chose me frappe. La tranche d'âge des filles varie entre 8 et 16 ans, je dirais.

Bien sur qu'on remercie infiniment à ces jeunes filles qui nous ont fait vivre de bons moments.

Mais... Est-ce qu'il est possible de faire de grandes études pour ces filles qui grandissent dans cette culture basée totalement sur le tourisme ? Ou bien alors, leurs rôles sont déjà déterminés, elles feront partie du business local, elles n'auront pas de grands rêves, ni de grandes ambitions.

Lors de la soirée de HULA, l’interprétation de "l'exotique" d'un de mes profs me traverse l'esprit.

Qu'est-ce que l'exotisme?

L'exotisme est un concept crée par des cultures dominantes qui possèdent les ressources économiques.
Comme master and slave relations de Hegel, l'exotisme est la tâche de se différencier d'autres cultures en tant que la culture "supérieure", soit disant la culture occidentale.
L'exotisme est donc la tache d'engendrer "l'autre" afin d'accentuer sa supériorité.

L'exotisme est l'inconscience de la culture dominante. 
Il est loin d'être une appréciation, ni une admiration, l'exotique n'est que l’aliénation culturelle.

Les gens, venant d'une culture dominante, jamais voudraient, préfèreraient vivre dans cette culture. Ils y vont pour s'enfuir temporairement de la réalité, des conflits du quotidien.

L'exotisme renvoie à l'idée de divertissement, c'est tentative de fuir la réalité.
Parce que l'exotisme n'est pas réel.
Une culture propice à l'imaginaire et et à l'évasion pour la culture supérieure.

 

Ces idées m’amènent à la vie réelle. Je me rends compte que je n'ai pas envie de réfléchir ici, juste me rendre au plaisir...

Je suis tout de même contente que la Turquie n'est pas considérée comme un site "exotique".

Juste le mot "touristique", c'est suffisant.

Et cela me plait comme ça..


A la recherche de l'exotisme

La plage nudiste à Maui

La vie de rêve à Maui

Il n'y a que l'amour

HAWAII doit être le paradis

Tour du Monde (8) HAWAII - Plage WAIKIKI


Tour du monde (7) Los Angeles

Tour du Monde (6) San Francisco

Tour du Monde (5) Road Trip

Tour du Monde (4) Las Vegas

Tour du Monde (3) Bahamas

Tour du Monde (2) Miami

Tour du Monde (1) Lune de Miel













jeudi 15 novembre 2012

Plage Nudiste à Maui

7 Septembre 2011

Aujourd'hui, c'est la première fois dans ma vie que je vais sur une plage nudiste.

Une expérience intéressante et enrichissante...

Une expérience qui pousse à s'affranchir du conventionnel, du traditionnel, qui nous encourage à oser faire ce qui est hors norme.

Une expérience destinée d'abord à tous ceux qui ne sont pas pudiques, qui aiment leurs corps, qui sont bien dans leurs peaux, ou tout simplement qui veulent prendre un bain de soleil sans aucune trace de maillot de bain...

Deux plages jumelles de la MAKENA BAY

Big Beach et Little Beach... Deux plages magnifiques de Makena Bay...
Deux plages collées côte à côte, comme deux sœurs de la même famille.
D'un côté, la sublime Big Beach, plage géante que tout le monde vient voir...
De l'autre côté la superbe Little Beach qui est plus réservée et plus discrète comparée à sa soeur.

Il existe un passage escarpé dans les rochers qui les séparent...
Un passage qu'il faut franchir d'abord pour y arriver, pour mériter cette beauté.


 Makena beach 3

Il faut marcher jusqu'au bout de Big Beach et puis prendre ce chemin un peu caché, grimper sur les rochers, faire un peu d'escalade.
Et puis voilà on est arrivé.

Tout le monde est tout nu...
Quelle aisance... On dirait que personne n'est tout nu et que tout le monde est juste couvert de sa peau...

L'intimité y prend totalement un autre aspect. Le corps qu'on croyait le plus intime, perd tous ses mystères...
Ceci n'est surement pas un rébellion, ni un refus de la banalité ou quoi que ce soit.

C'est peut être juste...

Forcer les limites, oser faire, sortir du quotidien, de l'ordinaire, se réunir sous un thème, sous une idée de pure liberté, un bronzage complet...

Une fantaisie...


Dès qu'on descend sur la plage Little Beach, on remarque tout de suite une chose:
Ici, ce n'est pas la nudité qui attire l'attention, mais le fait d'être habillé.
Si tu n'es toujours pas tout nu les gens te regardent bizarrement, en questionnant "qu'est-ce que tu fous là?"

Eh bien, manifestement on cherche un endroit pour se poser et puis on va se déshabiller.
No rush!

Ensuite, on se met à enlever nos vêtements.
Non seulement on se déshabille de nos vêtements mais de toutes nos blocages sur la question d'intimité.

C'est plus facile pour moi. C'est une habitude venant de la salle de gym. Après le sport, on transpire tellement que tout le monde cours à la douche toute nue.

Toutefois, une fois qu'on se débarrasse de tous nos vêtements, le reste est facile.

Nu, on fond dans la masse et on devient invisible...

Désolé, on est tout nu, on ne pourra pas se socialiser

Quelque minute plus tard, un couple Américain, qui nous entend parler Français se tourne vers nous et puis commence à nous poser des questions. Classique: Vous venez d'où? Paris? Ah j'adore Paris bla bla bla... Et s'ils connaissent, ils sortent quelque mot de Français de leur vocabulaire. Eh hop, on est en train de se faire de nouvelles connaissances..

Mais... Cette fois-ci on est tout nu!
Ca fait bizarre de faire des rencontres dans une plage nudiste.
Une des raisons pour laquelle on se rend facilement à la nudité, c'est parce qu'on connait personne...
Lorsque la socialisation a lieu, la nudité change de voie et le concept d'intimité retrouve sa place dans nos esprits...

Du coup, on écourte la conversation avec ces Américains trop esprit ouvert pour nous, dans ce lieu.

Est-ce qu'on peut aller dans une plage nudiste entre amis?

Juste devant nous il y a 3 Japonais (1 fille et 2 garçons) qui se prennent en photo.
La fille ne me semble pas être la chérie d'un de ces garçons? Je ne comprends pas.
Pourquoi on voudrait prendre des photos entre amis dans une plage nudiste?
En plus 2 garçons nus sur une photo, la fille avec l'un et puis l'autre, et puis tous ensemble.

Mais qu'est-ce que vous allez faire de ces photos?
A qui est-ce que vous allez les montrer? Vous allez les mettre sur FB?

En même temps, ce sont des enfants de la culture de fantaisie et de fétiche.
Dans ce cadre, on pourrait tout attendre des Japonais...
Tout est possible, concernant l'avenir de ces photos.

Quand ces questions me traversent l'esprit, je me dis, je crois que l'esprit ouvert a quand même une certaine fermeture à un moment donné.

La nudité n'est pas un problème, mais je crois que l'aspect social me dépasse.

C'est juste agréable de ne rien porter, de ne rien marquer sur le corps et d'être comme un bébé comme si on vient de naitre, d'être si léger.

Bon..
Je vais m'allonger juste au bord de la mer et profiter de cette plage nudiste.

Je vais me baigner.

Et puis je vais jouer avec les vagues sans me soucier de perdre mon maillot de bain...


A la recherche de l'exotisme

La plage nudiste à Maui

La vie de rêve à Maui

Il n'y a que l'amour

HAWAII doit être le paradis

Tour du Monde (8) HAWAII - Plage WAIKIKI


Tour du monde (7) Los Angeles

Tour du Monde (6) San Francisco

Tour du Monde (5) Road Trip

Tour du Monde (4) Las Vegas

Tour du Monde (3) Bahamas

Tour du Monde (2) Miami

Tour du Monde (1) Lune de Miel






 







dimanche 11 novembre 2012

La vie de rêve à Maui

Je me lève à 7h30 et je me jette direct à la plage pour courir.
Je cours, je cours et puis je reviens en nageant...
J'aurais aimé vivre comme ça tous les jours. Juste l'idée me multiplie l'énergie.
Qu'est-ce que c'est agréable de courir sur le sable...
Le sable aspire la moindre énergie négative restant dans mon corps.
Et me rend paisible, sereine et surtout.... fatiguée.

D'abord des fruits avec l'estomac vide, et puis un bon petit déjeuner que mon chéri prépare sur la terrasse. Après avoir apprécié et digéré le petit déjeuner, on s'installe à la plage ensemble.

 http://makenabayhouse.com/images/MakenaBeach1.jpg

"Ne t'éloigne pas de moi. Nage là où je pourrais te voir facilement"

Je crois que j'exagère un peu cette histoire des requins.
Comme si une maman donne des consignes à son gamin, joues devant mes yeux, ne pars pas loin, eh bien c'est quasiment la même histoire ce que je dis à mon chéri.
Ne t’éloigne pas trop, nage près du bord de la mer.

Lui il nage, moi j'allume les radars.
Une fois que je suis rassurée comme quoi il m'obéit, alors mon attention se détourne.
Je me mets à bouquiner en prenant un bain de soleil.
Quelque minutes plus tard je soulève ma tête pour le voir. Mais, il n'est plus sous mes yeux.
Je ne vois que l'immense océan sans fin. Mais pas de tête, rien...
Alors là je commence à me faire un cinéma. Un requin l'a attrapé de sa jambe et il le mange.
Une panique m'envahit mais je ne sais pas quoi faire.
Soudain, je le vois venir vers moi en se baladant doucement à la plage, car il a vu une sorte de serpent dans la mer qui lui a fait peur donc il est tout de suite sorti de la mer.
Je pense que je l'ai un peu inquiété avec mes histoires de requin.
Et tant mieux...

Journée découverte de MAUI

 

Aujourd'hui on descend jusqu'au point le plus sud de Maui: La Perouse Bay
Cette baie, elle est un peu différente des autres. Il n'y a pas de plage, mais que des rochers réalisés par des explosions volcaniques. Cette partie de l'île est assez froide et venteuse.

Les sublimes côtes de Maui sont sans doute situées entre Kihei et Wailea.

On dirait que le milieu de l'île est tout vide, tellement la vie, elle est concentrée seulement sur les côtes. Tout se passe au bord de la mer.

Un peu loin de la mer, il existe de gigantesques terrains de Golf. C'est tout.
L'autoroute divise l'ile en deux morceaux. La partie morte et la partie vivante.

Tout le long des côtes sont pleines de baies différentes et intéressantes. Tout le monde se circule, jamais on reste toute la journée au même endroit.
C'est pour ça que tout dont on a besoin: une voiture, une serviette sur les fauteuils et nos maillots de bain. On saute d'une baie à une autre lorsqu'on a envie...

Les Baies les plus réputées: MAKENA BAY et BIG BEACH

Big Beach est le South Beach de Maui.

Même si elle n'est pas aussi grande et large que South Beach ou Waikiki, Big Beach reste tout de même l'énorme plage de Maui avec beaucoup de charme...

 Big Beach, Oneloa Beach, Maui, Hawaii Picture

Alors, vous savez ce qu'il y a derrière Big Beach?
Little Beach.
C'est à dire?

Plage nudiste... (Oui, on l'a fait)


Path from Oneloa Beach or Big Beach to Pu'u Ola'i Beach or Little Beach

Mais pas aujourd'hui, car mon chéri commence à se sentir mal à cause de son oreille.
Il a attrapé un microbe, il a eu une otite.

On rentre tôt à Mahana, car il a besoin d'aller chez le médecin.

Conseil du Jour: Ne tombez pas malade aux Etats Unis

Tout le monde sait que le système de santé marche très mal aux USA. La consultation de santé reste un service inaccessible pour plusieurs.

Et voilà, on a compris pourquoi.
Une consultation de 10 minutes coute 225 $. Hallucinant.

On rentre tôt à notre chambre, on mange à la maison. On choisit un film dans la vidéothèque de l'hôtel et hop on glisse au lit.
On met le film Bridemaids, un film léger, agréable, rigolo exactement pour ce soir.

D'ailleurs...

Je ne me rappelle plus de la fin.
Je me suis endormie avec les murmures des vagues...


A la recherche de l'exotisme

La plage nudiste à Maui

La vie de rêve à Maui

Il n'y a que l'amour

HAWAII doit être le paradis


Tour du Monde (8) HAWAII - Plage WAIKIKI


Tour du monde (7) Los Angeles

Tour du Monde (6) San Francisco

Tour du Monde (5) Road Trip

Tour du Monde (4) Las Vegas

Tour du Monde (3) Bahamas

Tour du Monde (2) Miami

Tour du Monde (1) Lune de Miel

jeudi 8 novembre 2012

Seul l'amour compte...

Dormir face à l'océan et se réveiller avec les vagues...

Le plaisir, le bonheur restent tout de même indescriptibles.

Je n'ai plus de poids, plus de corps que je porte...
Je suis dans l'air, plus de pied à poser par terre.
Plus de projet, plus d'attachement au monde réel...
Il n'y a plus rien dans mon âme.

Sauf l'amour...

L'amour à mon homme, à cet océan qui s'allonge jusqu'à l'horizon, on y voit plus le fond tant il est vaste, au soleil qui se couche juste devant notre terrasse, je pourrais presque le toucher tellement il me semble proche, aux ananas incroyablement délicieuses, aux palmiers majestueuses...

A chaque souffle que je respire dans cet endroit magique,
A mon énergie qui dépasse mon corps...

L'amour que j'éprouve à la vie elle-même...

Comment je me jette du lit avec impatience à 7h du matin?

Pas la peine de penser aux cours de RPM que je rate...

Je me réveille à 7h du matin, et je ressens une envie qui me brule le corps.
Je mets tout de suite mon maillot de bain, j'attache mes cheveux en faisant un queue de cheval.
Et je me jette à la plage juste 5 pas de chez nous. Pour courir...
J'adore.
Oh que c'est difficile de courir en se coulant dans chaque pas dans les sables et en se battant contre la nature. Que du bonheur...
Je cours tout le long de la plage et je reviens en nageant...
Comme j'ai dit, mon énergie me dépasse, je rentre, je fais 50 pumps en plus. Je prends ma douche et je me sèche sous le soleil de l’ile qui chauffe déjà bien à 8h du matin.

Qu'est-ce que c'est agréable de ne plus avoir besoin de s'habiller...
Esprit léger, corps léger, âme léger... 

Je rentre ensuite à la maison.
Qu'est-ce qui m'attend? Un bon petit déjeuner que mon chéri prépare sur la terrasse.
Ca y est, la course est terminée, mes pieds ne touchent plus le sol à nouveau...

Que du bonheur...
Chaque moment, c'est une chaine de bonheur. Et chaque chaine invite une autre...
Par conséquent, chaque chaine amène que du plaisir, que du bonheur...

C'est comme ça que la journée commence à Maui.
Dans une légèreté absolue...
On pourrait totalement éteindre le cerveau. On peut mettre "Nous sommes fermés" dessus.
Sans réfléchir, à rien, nous laisser guider par la nature.
La voix des vagues murmurer dans nos oreilles...

C'est quoi la couleur du bonheur pour vous?

Mon chéri m'offre un paréo violet et un collier fait des fleurs fraiches violettes.
A la fin de la matinée, je mets un vernis violet sur mes mains et mes pieds.
J'adore cette couleur. Il s'y trouve quelque chose qui fait bouger quelque chose dans mon coeur.
La couleur du bonheur doit être le violet. Au moins, c'est le cas pour moi...

Je marche entre le rêve et la réalité.
Je mets mes pas plutôt sur quel terrain entre les deux? Je ne sais pas...

Peut être, il n'y a même de rêve, ni de réalité.

Il n'y a que l'amour...


A la recherche de l'exotisme

La plage nudiste à Maui

La vie de rêve à Maui

Il n'y a que l'amour

HAWAII doit être le paradis

HAWAII - Plage WAIKIKI


Tour du monde (7) Los Angeles

Tour du Monde (6) San Francisco

Tour du Monde (5) Road Trip

Tour du Monde (4) Las Vegas

Tour du Monde (3) Bahamas

Tour du Monde (2) Miami

Tour du Monde (1) Lune de Miel


dimanche 4 novembre 2012

HAWAII doit être le paradis....

5 Septembre 2011

Après avoir passé 3 jours à O'hau, aujourd'hui, on vole au paradis: à Maui...
Nous y arrivons au bout d'une demie heure de vol.

Si le paradis existe, il doit être Hawaii

On se dirige directement vers Avis pour récupérer la voiture qu'on a loué.
Depuis le road trip mon chéri veut trop essayer une Mustang, mais, ce n'est absolument pas adapté à cette ile où on sera quasiment tout le temps en maillot de bain pour visiter les baies de Maui.

On loue une petite voiture et on conduit direct à Mahana at Kanapali.

Le mot clé: Lune de miel.

Il n'y a aucune porte qu'il ne puisse pas ouvrir, notamment, upgrading garanti...

La chambre d'hôtel que la fille de la réception nous donne, c'est simplement un paradis.

Ce n'est même pas une chambre. C'est un appartement qui donne directement sur la Pacifique.
Avec un accès direct sur le jardin, connecté directement au jardin avec notre propre terrasse.


Je ne sais plus dans quelle dimension de la réalité on respire...

Notre chambre, elle est seulement à 5 pas de la Pacifique. On entends le bruit des vagues depuis notre chambre. Incroyable!!! Nous avons accès direct au jardin...
Une expérience qui dépasse nos rêves. Juste fabuleux...

Le couché du soleil, il est juste en face de notre terrasse.
Le soleil semble si proche, comme si on pourrait le toucher avec une simple geste de main.
Autour de 18h, le soleil commence à éteindre ses yeux d'une façon somptueuse.
Il nous montre toutes ses couleurs dans tous ses rayons.... Il est majestueux.

Il s'éloigne, il s'éloigne, il nous voit, à quel point nos regards sont admiratifs...
Il nous fait un clin d’œil et nous dit; "allez profiter de la nuit, je serai là demain."

Et puis il s'en va...

La nuit envahit tout d'un coup le vide que le soleil laisse derrière lui.
Une silence, une obscurité absolue.
Paisible...

Comme si nous sommes perdus dans un monde imaginaire...
Je ne sais plus dans quelle dimension de la réalité on respire. Mais on est dans un autre monde.
Le rythme de mon corps, de mon cœur de mon âme n'est plus pareil.
Hawaii, Maui, Kanapali... C'est comme rêve...
Un rêve qu'on ne souhaite pas du tout s'en réveiller...


Dîner romantique à LAHAINA

Après avoir apprécié le coucher du soleil, on se dirige vers la ville la plus proche de Kanapali: Lahaina.
On trouve un restaurant tout près de l'océan. On groupe joue la musique typique Hawaïenne, une musique douce, comme si elle caresse notre âme. Tendre.

On commande tout de suite 2 MAI TAI pour se plonger plus dans cette ambiance qui nous a déjà conquis il y a longtemps...
On a l'air engourdit. Ou une ivresse de bonheur?
On suit le rythme de l’ile et puis c'est tout.

C'est notre premier jour à Maui mais je le sens déjà:

Que le départ va être trop dure...

Et puis j'oublie le départ, je me rends au bonheur...


A la recherche de l'exotisme

La plage nudiste à Maui

La vie de rêve à Maui

Il n'y a que l'amour

HAWAII doit être le paradis

HAWAII - Plage WAIKIKI






dimanche 21 octobre 2012

Tour du monde (8) : HAWAII

1 Octobre 2011

Nous sommes carrément l'autre côté du monde.
Je ne m'étais jamais autant éloignée de chez moi.


Pourtant...
Quand j'étais petite, lorsque je sortais jouer avec les enfants du quartier (eh oui à l'époque on sortait et on jouait des jeux de balle où on dépensait toute notre énergie. Quelle belle époque...), ma mère me disait toujours "ne t'éloigne pas trop, reste dans le coin".
Je n'ai jamais aimé cette phrase. Et inconsciemment, ma tête faisait des calculs, dans les conditions présentes et mes capacités, jusqu'où je pourrais aller, combien je pourrais m'éloigner de la maison.
Même aujourd'hui, elle se rappellera toujours des fois où ils ont du me chercher partout à Izmir, même en présence de la police...

Nous sommes l'autre côté du monde...
On ne pense jamais à notre vie quotidienne à Paris, dès qu'on mets nos pieds quelque part, on s'adapte à une vitesse très rapide. On assimile la vie locale, on opte pour l'idée qu'il n'y a pas d'autre vie que celle qui se déroule actuellement ici-même...

On est loin de tous ceux qu'on aime...
Mais en même temps tant que tous ceux qu'on aime sont dans notre cœur.
Nulle part est loin...


Thank you to serve our country

Nous sommes dans l'avion Los Angeles - Honolulu.
Il y a deux hommes avec de l'uniforme, manifestement ils font partie de l'armée. Et ils sont reçus avec une accueil spectaculaire de la part des staff de l'avion. L'hôtesse de l'air n'hésite même pas de faire cette annonce: "Today, we have 2 very important passengers with us from the US Army. Thank you to serve our country"..
(Je me demande si ils disent aux tout jeunes militaires qui sont en guerre en permanence, à l'Est de la Turquie, "thank you for dying for our country")

Welcome to Honolulu - O'HAU - Waikiki Beach

O'hau est l’ile principale de Hawaii. Honolulu est la capitale de toutes les iles de Hawaï
C'est l'ile la plus fréquentée. C'est plus social, il y a plus d'établissement.
Maui est l’ile la plus connue et la plus touristique après O'hau.
Kawaï est le plus grand concurrent de Maui pour attirer des touristes étrangers.
Molokaï est une ile où les vrais Hawaiens vivent.
Lana'i est l'île la plus petite de Hawaii. Pas touristique, pas bcp d'habitation non plus. Il y a un petit aéroport.

HONOLULU est la ville principale de Hawaii. Tous les vols internationaux s'effectuent sur Honolulu. En fait, c'est carrément une grande ville avec ses grands bâtiments presque des grattes ciels, ses embouteillages ou ses buses qui passent en plein milieu de la ville.


O a attribué seulement 3 jours à Honolulu dans le principe de voir la ville principale de Hawaii, de témoigner l'ambiance globale de l'ile et de voir une des plages la plus connue du monde: Waikiki

On a appris, un peu tard, qu'il y a Waimea Baie au nord de O'hau qui est absolument à voir, il est paradisiaque... Cette fois-ci on n'a pas eu l'occasion. Mais, la vie est longue, on y reviendra peut être...

A part la plage de Waikiki, nous avons quand même visité des baies intéressantes, accompagnés de notre hôte Twu. Il y a des baies avec des vagues gigantesques, agressives, mortelles dans le vrai sens du mot. Mon chéri y a appris à faire du body board. Les vagues m'ont paru tellement brutales que moi j'ai choisi de rester sur la plage. Il m'a ensuite confirmée qu'il a senti un clack sur son dos. J'ai bien fait de ne pas y aller alors.


Waikiki Beach

Voilà on y est, à la fameuse plage Waikiki, couvert d'une sable fine et des palmiers tout au long...
J'adore les villes habillée par des palmiers, comme Izmir, comme Nice, comme Honolulu...
Par contre, en voyant juste Honolulu, on dirait pas qu'on est à Hawaï, Honolulu est carrément une grande ville avec des bâtiments hauts, style gratte ciel.


Comme les autres baies qu'on a vu, la mer de Waikiki est faite pour les surfs et pour les body boards mais pas pour une baignade. D'ailleurs, il y a du monde dans la mer avec des body boards dans l'attente des vagues convenables pour faire un voyage vers la plage.

Les requins conçoivent les body boards comme des phoques.

Le dernier jour sur Waikiki, je retrouve l'envie (plutôt le courage) de faire du body board moi aussi. Je loue un board pour la journée eh hop je me jette dans l'eau afin d'attendre une vague pour surfer.

Tout de suite je me rappelle que les requins attaquent plus ces gens sur les body boards parce qu'ils croient qu'ils sont des phoques. Eh bien, ils ont raison les requins. On a l'air d'une phoque.
Inquiète, un peu angoissée, je regarde tout le temps en bas au lieu surveiller une vague pour surfer.

Soudain, j'entends mon chéri crier: "Cette vague, elle est pour toi, allez nage vite, vite vite"
Je fais ce qu'il dit. Eh hop, je suis sur une vague.

Je ne glisse pas, je vole... Formidable comme sensation. Je vois toute la plage de Waikiki du haut, la vague me porte et m’y amène avec beaucoup d'attention jusqu'au bord de la mer et elle me dépose gentiment sur la plage. Et elle disparait aussi vite...
J'adore ce voyage sur les vagues, je vais surement réessayer à Maui, j'ai hâte.

Après avoir terminé notre petit séjour à O'hau, on attend avec impatience de passer presque deux semaines dans un cadre de rêve face à l'océane, à Maui.


A la recherche de l'exotisme

La plage nudiste à Maui

La vie de rêve à Maui

Il n'y a que l'amour

HAWAII doit être le paradis

HAWAII - Plage WAIKIKI


Tour du Monde (11) : BALI

Tour du Monde (10) : HONG KONG

Tour du monde (9) Japon: This is what I call culture differences

Une journée perdu dans le Pacifique

Tour du Monde (8) HAWAII - Plage WAIKIKI

Tour du monde (7) Los Angeles

Tour du Monde (6) San Francisco

Tour du Monde (5) Road Trip

Tour du Monde (4) Las Vegas

Tour du Monde (3) Bahamas

Tour du Monde (2) Miami

Tour du Monde (1) Lune de Miel



mardi 16 octobre 2012

(Est-ce que) On a vu Brad Pitt sur Mulholland Drive (?)

30 Septembre 2011

Los Angeles, 2ème plus grande ville des Etats Unis, contrairement aux grattes-ciels de New York, elle est étalée sur une immense zone horizontale..

 

Universal Studios ou Mulholland Drive?

Lors de notre tour du monde, nous avons réservé seulement 2 jours pour Los Angeles. Nous sommes donc obligé de faire un choix. Est-ce qu'on doit visiter Les Universal Studios ou bien on doit visiter la ville elle-même, Mulholland Drive, Santa Monica, Malibu..?

Nous réfléchissons, nous demandons à nos amis qui ont déjà été à LA...
Et nous décidons. Deux raisons:

Les studios doivent être un endroit comme Disneyland. D'autant plus, ils ont construit il y a quelques années des studios à l'entrée de Disneyland à Paris. L'histoire de montrer comment ils utilisent la technologie afin de réaliser des films avec des effets spéciaux. J'avais déjà vu aux Disney Studios Armageddon. J'avais déjà une idée à quoi la journée allait ressembler. J'avais donc une légère préférence pour la visite des alentours de la ville.

Deuxième raison: On a entendu que les mêmes studios existent également en Floride. On avait bien aimé la croisière aux Bahamas qu'on avait fait tout au début de notre voyage. Et les bateaux partaient de Miami. On s'est dit qu'on allait revenir à Miami et qu'on pourrait ainsi visiter les studios en Floride.

MULHOLLAND DRIVE

La première fois que j'ai entendu le nom de cette montée, c'était dans le film de David Inch qui portait le nom de son film.
Je n'avais pas d'idée que Mulholland Drive et le fameux quartier de Holywood, Beverly Hill's se connectaient...

Mulholland Drive, c'est une route autour d'une montagne, on monte, on monte et hop on tombe sur la fameuse pente de "Hollywood". C'est une image tellement creusée dans notre tête que la réalité ne fait pas le même effet... C'est quand même agréable de voir avec nos propres œils.

Beverly Hill's, c'est le quartier chic des stars Hollywoodiennes. Toutes les maisons sont grandioses, splendides, somptueuses. C'est sur que chaque maison de cette zone appartient à une star. On a lu qu'il est même difficile d'acheter une maison dans ce quartier même si vous avez les moyens, car les voisins, et les habitants du quartiers votent. ils votent qui a droit d'habiter ici.

Est-ce que nous avons vu Brad Pitt sur Mulholland Drive?

On roule sur Mulholland Drive en regardant les voitures qui viennent de l'autre sens, tout en espérant de voir une star hollywoodienne. Tout d'un coup, mon chéri se tourne vers moi et il dit: "J'ai vu Brad Pitt. Tu vois ce Range Rover vert, eh bien c'était lui." (On vérifie sur Internet qq jours plus tard, qu'est-ce qu'on voit? Angie conduisait une Range Rover vert) Bon... Même si c'était Brad Pitt... et alors? Qu'est-ce qu'on gagne parce qu'on a partagé 3 secondes (même pas) la même route avec lui.? Rien. Ca va alors...

La mairie de LA n'arrive plus à payer le loyer de la fameuse pente "HOLLYWOOD"

 

Selon ce qu'on a entendu, la mairie de Los Angeles n'arrive plus à faire les travaux nécessaires pour le légendaire symbole du cinéma, de Hollywood. Au delà de cela, impossible de payer le loyer de la pente, qui est une somme considérable, 12 millions $.

Les stars Hollywoodiennes prennent l’initiative de payer une caution et d’assembler cette somme entre eux afin de pouvoir continuer à faire vivre la légende...

SANTA MONICA - Venice Beach

Santa Monica, à l'ouest de Los Angeles, à côté de la mer, collée à Los Angeles, une ville très agréable. On dirait que personne ne travaille à Santa Monica, tout le monde est en vacances.

Comme à Miami South Beach, la vie tourne autour de la plage, Venice Beach.
Muscle Beach dans Venice Beach, montre ouvertement que c'est le style de vie des Américains.
La plage, le sport et la mer sont complètement connectés.

Contrairement à Miami South Beach, il y avait un terrain de skate dans Venice Beach.
Un terrain où les enfants et les ados son partis à l'aventure en abordant les obstacles.
Ils réalisent des sauts, du plus petit au plus grand, selon le niveau des skaters.
Ils glissent, ils accélèrent afin de prendre l'élan, ils réalisent enfin des sauts spectaculaires qui émerveillent les gens qui les entourent.


- Pourquoi il pleut partout on y va?
- Parce que ton karma n'est pas bon... 

On se prépare pour se mettre en route pour Malibu.
Soudain, il commence à bruiner...

C'est vraiment intéressant. Au cours de notre voyage, où qu'on aille, on a absolument croisé la pluie, un jour, un soir, un matin; peut être pas comme à Miami le premier jour où il a plu des "énormes" cordes (je n'ai jamais vu une pluie pareil), mais même à Las Vegas, au milieu du désert, il tombe seulement 3 gouttes par an, eh bien c'est tombé sur nous...
On n'est pas vraiment gêné, car ce n'est jamais trop fort, ni trop long.
Mais quand même... Pourquoi on se croise toujours avec la pluie?

- Mon chéri, tu as remarqué, où qu'on aille, il pleut absolument pendant un moment. A ton avis, pourquoi donc?
- A mon avis, parce que ton karma n'est bon. C'est pour ça...
- Himmm... Est-ce que je pourrais changer les allures de mon karma? Que puis-je faire pour ça?
- Tu peux commencer par être gentille et sympa avec les gens par exemple..
- Himmm... Si je fais ça, il y aura du soleil après?
- (?) !!!

MALIBU

Le ciel a du nous entendre que j'allais faire des efforts pour être plus sympa, donc il s'arrête de pleuvoir et un beau soleil ressort. Youppiii. Direction: Malibu.

Vu la taille des vagues, ce n'est pas une mer pour une baignade, c'est plutôt pour faire du surf. C'est d'ailleurs le cas de tout le monde dans la mer.

Le soir on dine avec un ami de l'école de mon chéri et puis pour le soir, on suit le conseil de mon très cher ami Cédric, The Abbey. C'est un club plutôt homosexuel, on apprécie les danseurs sur le podium, sans plus, on rentre à la maison.

On termine donc notre petit séjour à Los Angeles en bonheur..

The Oscar goes to... Los Angeles


Spécial Dédicace: A mes chers amis Emilia et Paolo qui vont courir le marathon de Malibu en novembre 2012. Bon courage les champions...









samedi 13 octobre 2012

Tour du Monde (7) : Los Angeles

29 Septembre 2011

Au lieu de rester dans un hôtel, on a choisit de se faire héberger, comme à San Francisco.

Ainsi, on rencontre des gens intéressants en restant chez eux, on vit le confort et l'ambiance de domicile et en même temps on paye moins. On est gagnant partout.
Notre maitre de maison à Los Angeles est un journaliste des magazines de SPA, il a 48 ans mais il fait vraiment très jeune, voilà on comprend pourquoi. Eh bien, c'est son métier d'essayer des Spa et des massages et des soins de visage tous les jours et d'en faire des articles aux magazines... Non seulement il a un joli corps, une belle peau et une hygiène de vie, il a aussi une belle maison en plein centre de Los Angeles...

Bon, on se jette dans les rues de Hollywood tout en se disant que la vie n'est pas juste...

HOLLYWOOD

Impossible d'y croire. On est à Hollywood. Derrière cette montagne il se trouve le fameux pente où c'est marqué Hollywood.
Actuellement, on est sur le Boulevard Hollywood.
En train de passer devant Chinese Theatre et Kodak Theatre...

 

Comme vous le savez tous, c'est ici que la cérémonie des Oscar a lieu. Kodak Theatre.
Chinese Theatre a une place différente dans l'industrie de cinéma. Pleins de célébrités font des marques avec leurs mains et leurs pieds à l'honneur de Sid Grauman, qui a semé l'idée des prix d'Oscar, tout en agrandissant la taille de l'industrie de cinéma. Cette tradition démarre en 1929, les stars de Hollywood remercient à sid Grauman pour tout ce qu'il a apporté au cinéma.

 

On voit les traces des mains et des pieds de Rita Hayworth, elle doit avoir une taille 32, c'est incroyable à quel point sont petits, ses doigts et ses pieds..

La partie la plus impressionnante de Kodak Theatre est sans doute l'affiche de tous les films qui ont gagné le prix des Oscars depuis 1929.
Le fameux tapis rouge...
Quand on est là, dans un jour quelconque, ce n'est qu'un batîment quelconque.
Mais je suis sure que cela devient la maison en chocolat comme dans le compte dans Hans et Gretel, ou un lieu entre la réalité et l'imaginaire... mais sans doute spectaculaire... le jour J de la soirée des Oscars...

WALK of STARS

 

Eh bien, c'est ici la fameuse rue des stars, sur Sunset Boulevard.
Sur chaque pavé, tout au long d'une avenue, c'est creusé le nom d'une star Hollywoodienne. Ce n'est pas rien, c'est toute une cérémonie et une honneur pour ces gens. Apparemment toutes les stars meurent d'envie de faire creuser leurs noms sur cette rue.
Par exemple; juste après la mort de Michael Jackson, tous ses fans lui ont rendu hommage tout en visitant et laissant des fleurs autour de ce pavé à son honneur.

Est-ce qu'on a vu Brad Pitt sur Mulholland Drive?


Tour du Monde (11) : BALI

Tour du Monde (10) : HONG KONG

Tour du monde (9) Japon: This is what I call culture differences

Une journée perdu dans le Pacifique

Tour du Monde (8) HAWAII - Plage WAIKIKI

Tour du monde (7) Los Angeles

Tour du Monde (6) San Francisco

Tour du Monde (5) Road Trip

Tour du Monde (4) Las Vegas

Tour du Monde (3) Bahamas

Tour du Monde (2) Miami

Tour du Monde (1) Lune de Miel